Le marché des drones

An Australia Post drone is pictured during trials of delivering packages from the air in this handout picture taken in Melbourne

> Un marché qui prend son envol..

Selon le cabinet Gartner (Cabinet d’audit et de conseil leader dans le monde), le marché global mondial des drones devrait atteindre environ 15 milliards de dollars d’ici à 2020 contre 8,3 milliards en 2015, soit une croissance globale de +87%.

Pour bien comprendre ce marché en pleine explosion, il est important de distinguer deux sous-marchés : le marché des drones militaires (dont les données sensibles sont assez peu divulguées) et celui des drones civils, qui se divise lui-même en deux segments : le secteur grand public avec des appareils de loisirs, et le secteur professionnel.

evolution revenus du drone

Comme le montre ce graphique, c’est le domaine militaire qui réalise actuellement la plus grande part de marché, avec un chiffre d’affaires s’élevant à plus de 8,5 milliards d’euros début 2019.

Cependant, c’est le marché des drones civils et en particulier celui des appareils destinés aux applications professionnelles qui connait depuis les 5 dernières années la plus forte croissance.

> et structure sa croissance par secteur

infographie-2En 2015, le marché du drone civil (regroupant les appareils destinés aux usages loisirs pour le grand public et ceux destinés aux applications professionnelles) représentait 1,6 milliards d’euros. D’ici à 2020, on estime que le secteur des drones professionnels va connaitre une croissance de l’ordre de +1300%.

En France, le marché français des drones civils pourrait quant à lui dépasser les 650 millions d’euros en 2025 alors qu’il ne représentait que 155 millions d’euros en 2015.

Cette très forte croissance tant au niveau français que mondial, s’explique par l’avènement de l’utilisation des drones dans l’agriculture, la surveillance, la logistique… ou encore par l’émergence de projets tels que celui de « drones for life« , conçu par la société Sysveo et qui consiste à utiliser des drones dans le secourisme. Comme en témoigne Henry Seydoux, Président Directeur Général du leader Français Parrot :

Les innovations ne viennent plus par le militaire. Aujourd’hui, elles viennent de la Silicon Valley. Cette dernière fait des innovations pour le grand public et les applications professionnelles. Le drone moderne, c’est un produit grand public.

Ainsi, même si le marché du drone grand public a fortement progressé ces dernières années, (notamment grâce à l’arrivée de constructeurs chinois qui ont facilité l’accès aux drones avec des prix imbattables) et que les ventes de drones de loisirs sont supérieures en volume (nombre d’unités vendues) à celles des appareils à vocation professionnelle, on estime que la croissance du marché mondial des drones civils devrait être portée dans les 5 années à venir par le secteur professionnel à mesure que les applications commerciales et les nouveaux usages dans diverses domaines vont se développer.

Toutefois, ces nouvelles applications liées aux drones pourront connaitre la grande envolée que prédisent les experts, à condition qu’un cadre réglementaire soit adopté par toutes les autorités nationales et qu’un véritable système de gestion du trafic aérien incluant les drones soit mis en place à l’échelle internationale.

> A qui le marché mondial des drones s’adresse t-il ?

Pendant longtemps exclusivement réservés au seul domaine militaire, les drones ont investi le secteur du civil et ont vu leurs ventes bondir.

Depuis une dizaine d’années les drones s’adressent également au grand public, et aux professionnels. C’est ainsi que sont arrivés sur le marché de nouveaux acteurs (start-up et PME) qui misent sur des applications professionnelles avec des produits sur mesure destinés aux entreprises dans le domaine de la distribution, la surveillance, l’audiovisuel, la logistique, l’agriculture… Chacune des nouvelles utilisations possibles est bénéfique au profit et à la productivité des entreprises. Comme en témoigne IndustrieMag.com dans son dossier « Le marché du drone façonne sa croissance » :

Le drone professionnel est reconnu complémentaire à ce qui existe déjà, dans chacun des secteurs dans lequel il peut intervenir, il apporte productivité, sécurité, fiabilité et confort.

Tandis que les ventes de drones professionnels devraient prendre leur envol dans les prochaines années et porter véritablement la croissance, le secteur grand public va continuer à progresser mais à un rythme moins soutenu. Comme l’explique Henry Seydoux (Président Directeur Général de Parrot) dans un communiqué de presse au sujet des baisses sur les ventes de drones de loisirs que subit la société en 2018 :

On assiste à une saturation du marché des drones de loisir. Le public, généralement des CSP +- déjà équipé n’a pas forcément envie de renouveler tous les ans son achat.

En France par exemple, on estime que le chiffre d’affaires du secteur professionnel va être multiplié par 8 en 10 ans, pour passer de 65 millions d’euros en 2015 à 461 millions d’euros en 2025, alors que le marché des appareils de loisirs devrait à peine doubler, pour atteindre 190 millions d’euros d’ici à 2025.

 

> A quel type de clientèle les drones de loisir s’adressent-ils ? 

90 % des utilisateurs de drones sont des hommes. Cette affirmation ne se base pas seulement sur un a priori, mais bien sur des données chiffrées. En effet, comme nous l’a confirmé Monsieur Guillaume Hourties, Retail Manager de la boutique DJI à Paris, que nous avons interviewé:

La clientèle chez DJI est assez spécifique, la plupart des clients qui viennent acheter des drones de loisirs forment une clientèle d’initiés, qui est à 90% masculine. »

clientele drone loisirCette masculinisation du drone s’explique par les représentations iconographiques qui en sont faites : la plupart du temps les publicités, ou les articles mettent en scène des jeunes hommes s’adressant à d’autres hommes, et plongent le lecteur dans deux univers très masculins: celui des « geeks » et celui de l’aéromodélisme. De très nombreux articles spécialisés dans la documentation de drones s’intitulent « Journal du Geek« , « Planet Geek« …

Dans ces conditions, on assimile facilement ces bijoux de technologie à un loisir avant tout destiné aux hommes. Cela dit, le drone séduit à la fois les très jeunes et les plus âgés. Du drone de poche à 25 dollars au drone Mavic 2pro de DJI à plus de 1499€, qu’il faut manipuler avec précaution, le drone représente une idée de cadeau parfaite pour Noël ou un anniversaire. D’autant plus que pour certains drones, n’importe qui est en mesure de le piloter.

Comme l’affirme Tony Mendoza, vendeur dans une boutique près de L.A. :

Vous pouvez trouver des drones de loisir qui sont plutôt simples à charger et à faire voler alors que dans le temps, il fallait le monter soi-même, le programmer et y passer du temps. Maintenant, vous pouvez aller dans un magasin où tout sera préparé pour vous et où vous pourrez même trouver des pièces détachées au cas où vous le cassez.