L’histoire du drone

La création du drone remonte à la fin de la Première Guerre mondiale. Aux Etats-Unis se développait à cette époque le projet Hewitt-Sperry automatic airplane. Ce projet consistait à créer un avion automatique, c’est à dire sans pilote et capable de transporter des explosifs jusqu’à une cible. 

Résultat d’images pour Hewitt-Sperry automatic airplane
Hewitt-Sperry automatic airplane

Au même moment, en France, George Clémenceau Président de la Commission sénatoriale de l’Armée décida de lancer le projet « d’avions sans pilote ». Ce projet donna alors naissance au premier drone français appelé stricto sensu.

Résultat d’images pour 1er done Français le stricto sensu
1er drone Français :le stricto sensu

Ce drone a été conçu, réalisé et expérimenté dès 1923 à Etampes par l’ingénieur Maurice Percheron ainsi que par le capitaine Max Boucher. Lors de la réalisation de ce projet « avion sans pilote », le capitaine Max Boucher mit au point un système de pilotage automatique qui permit de faire voler sur plus de cent kilomètres un avion appelé le BN3. Les avions sans pilote radiocommandés virent alors le jour.

Mais à cette époque, l’armée n’éprouvait pas encore un grand intérêt pour les drones.

Résultat d’images pour united state navy

C’est seulement pendant la seconde Guerre mondiale, face aux lourdes pertes humaines liées aux missions d’espionnage, que l’idée de développer des avions d’observation sans pilote a vu le jour. Toutefois, leurs systèmes de guidage étaient encore sensibles aux brouilleurs. Cela rendait alors leur utilisation difficile, voire quasiment impossible. 

Cependant, les Etats-Unis s’en sont tout de même servi durant la seconde Guerre mondiale, notamment comme avion cible pour entraîner les artilleurs antiaériens.  Au total, leur flotte comprenait 42 drones.

Le véritable essor des drones a eu lieu durant la Guerre Froide,  et plus précisément durant la guerre du Viet Nam et celle du Kippour. C’est grâce, à l’essor de l’informatique dans les années 1960, que ces engins autonomes permettant de récolter de précieuses informations se développent.

Afficher l’image source
            Drone américain MQ-1 Predator de General Atomics

Ces appareils autonomes ont été fabriqués de façon confidentielle par les Etats-Unis, à des fins stratégiques car ils permettaient la surveillance en toute discrétion de lieux.

C’est durant la guerre du Golfe qu’apparaît le terme Unmanned aerial vehicle (UAV). Ce terme est le point de départ de l’utilisation permanente des drones par les États-Unis dans les différentes missions et opérations militaires. Au même moment, la France fabrique les premiers drones européens avec le R20 (ci dessous) équipé d’un programme de vol interne, qui le rend insensible aux brouilleurs. 

dindnc

Puis le  drone MART, un petit avion de reconnaissance télé piloté,  premier drone français déployé en opérations extérieures.

Les drones sont ainsi devenu des outils stratégiques et tactiques communs au sein des armés. L’absence de pilote à leur bord permet de réaliser des missions à haut risque, sans compromettre de vies humaines.

ddddd
Les drones pour entrer en « guerre contre le terrorisme »

En 2009, Barack Obama emploie l’expression « guerre contre le terrorisme » afin de revenir sur les attentats marquants de 2001. Pour lutter contre Al-Qaida, tout en garantissant la sécurité des pilotes, Barack Obama prend appui sur les drones, notamment le MQ-1 Predator qui sera très utilisé au Moyen-Orient. Les drones  jouent un rôle essentiel dans la  guerre face au terrorisme.

Cependant, depuis les années 2000, les drones ne sont plus uniquement réservés à des fins militaires. Ils font leur apparition dans le monde civil, à la fois à destination du grand public et des professionnels.